La liste de métiers ouvert à étrangers en France

Si votre profession y figure, il vous sera plus facile de trouver un emploi en France. Cela signifie que les besoins dépassent l’offre du marché français du travail. Et d’autre part, lorsque vous demandez légalement une autorisation de travail (si vous êtes hors de France, mais aussi si vous êtes à l’intérieur mais sans titre de séjour), vous aurez plus de chances d’en obtenir un.

Il y a certaines professions en France qui offrent davantage d’opportunités d’emploi aux étrangers originaires hors pays de l’UE, de l’Espace économique européen et de la Confédération suisse. Depuis 2008, par arrêt gouvernemental, ces secteurs, autrement dits « sous tension », sont regroupés dans une liste distincte. Elle est largement et officiellement connue sous le nom de « liste des métiers ouverts aux étrangers » et elle résume des dizaines de métiers regroupés en 30 grandes familles. La liste donne une image, sinon complète, un peu plus claire des offres d’emploi en France ouvertes aux étrangers.

Pourquoi c’est important ?

Parce que, tout d’abord, il vous sera plus facile de trouver un emploi en France. Si votre profession figure sur cette liste, cela signifie que le besoin d’embaucher dépasse l’offre du marché français du travail. Et d’autre part, lorsque vous demandez légalement une autorisation de travail (si vous êtes hors de France, mais aussi si vous êtes à l’intérieur mais sans titre de séjour), vous aurez plus de chances d’en obtenir un. Pourquoi? Expat.com1 l’explique très bien que « Pour travailler en France, un étranger non ressortissant de l’Union Européenne ou de l’Espace Economique Européen doit détenir une autorisation de travail. S’il n’en détient pas encore, il peut en solliciter une auprès des administrations françaises. Pour cela, il doit avoir trouvé un employeur avec qui il signe une promesse d’embauche. Lui-même et son employeur doivent respecter des conditions et fournir un certain nombre de documents. Parmi ces conditions figurent “l’opposabilité de la situation de l’emploi”. Cela signifie que l’employeur doit prouver aux administrations françaises qu’il n’a trouvé aucun demandeur d’emploi “déjà présent sur le marché du travail français” capable de pourvoir au poste, et que seul ce salarié étranger peut le faire. La France connaissant actuellement un taux de chômage important, il est souvent difficile de prouver qu’une seule et unique personne peut occuper tel ou tel emploi’¦ Or, l’embauche d’un salarié étranger pour un poste répertorié dans les listes des métiers n’est pas soumise à cette obligation de respecter l’opposabilité de la situation de l’emploi. Les démarches de demande d’autorisation de travail et le dossier à constituer sont donc facilités ».

La liste vous aide à mieux vous orienter dans votre projet d’emploi, en fonction des besoins des différentes régions de France. De cette façon, vous pourrez rechercher du travail avec plus de précision.

Mais gardez à l’esprit : si vous n’avez pas trouvé d’employeur prêt à signer une promesse d’emploi, le fait que votre profession figure sur cette liste ne vous aide pas. Vous devez trouver quelqu’un qui est prêt à vous embaucher et à effectuer toutes les procédures nécessaires. Cependant, la liste vous aide à mieux vous orienter dans votre projet d’emploi, en fonction des besoins des régions de France . De cette façon, vous pourrez rechercher du travail avec plus de précision.

Le saviez-vous ?

Outre son importance pour réguler et aider le marché du travail en France, la liste a été presque divisée par deux seulement 3 ans après sa naissance en janvier 2008. Il s’agit de la décision gouvernementale d’août 2011 qui a réduit le nombre de familles de professions ouvertes aux étrangers de 30 à 14. L’idée, officiellement exprimée par le ministère de l’Intérieur français de l’époque, était de réduire l’émigration professionnelle légale en France. Selon le journal Le Monde2, , « En avril, le ministre de l’intérieur, Claude Guéant, formulait le souhait de “réduire l’immigration légale liée au travail.” Le gouvernement voulait alors diminuer de moitié le nombre de permis de travail accordés aux étrangers sur le territoire français. Pour atteindre cet objectif, les ministères de l’intérieur et du travail viennent de transmettre aux syndicats un projet d’arrêté fixant la nouvelle liste des métiers “en tension” ouverts aux étrangers non ressortissants de l’Union européenne. Cette nouvelle liste devrait ainsi être diminuée de moitié par rapport à celle de 2008 ».

Charpentiers, maçons, ouvriers du bâtiment. Le besoin du métier d’électricien et de conducteurs routier est quasi omniprésent. Mais il existe également des opportunités d’emploi en tant que géomètres, professionnels paramédicaux, dessinateurs en électrique et électronique, ingénieurs et spécialistes des télécommunications, techniciens divers, chefs de projet en informatique, etc.

En août 2011, cette proposition est devenue une décision gouvernementale. Mais les syndicats, qui au début se méfiaient déjà de la proposition, ont agi très vite. L’un d’entre eux, la CGT (Confédération générale du trav ail) a contesté la décision du gouvernement devant le Conseil d’État, ouvrant un procès. Le Conseil d’État lui a accordé ce droit et, environ un an après, en décembre 2012, a décidé d’annuler la décision du gouvernement. Et, bien sûr, de remettre en vigueur l’arrêt de 2008.  L’intégralité de l’arrêt du Conseil d’État3, se trouve ici, en français.

Quels métiers ? Liste par régions de France

Revenons à la liste en question. Vous pouvez trouver sa version récemment mise à jour ici4. Pour des données plus précises et détaillées, utilisez le code de chaque famille de professions, situé dans la dernière colonne du tableau, à droite.

Comme vous pouvez le constater d’une manière générale, les métiers sous tension sont généralement ceux qui nécessitent un véritable travail manuel. Charpentiers, maçons, ouvriers du bâtiment ou contremaîtres de construction, ouvriers agricoles ou d’élevage, serruriers, mécaniciens, ouvriers de service. Le besoin du métier d’électricien et de conducteurs routier est quasi omniprésent. Mais dans certaines régions de France, il existe également des opportunités d’emploi en tant que géomètres, professionnels paramédicaux, dessinateurs en électrique et électronique, ingénieurs et spécialistes des télécommunications, techniciens divers, chefs de projet en informatique, etc.

Bienvenue dans notre Sondage

Cet article vous a-t-il été utile ?

Rèferencès:

1 Expat.com (2011). Listes des métiers ouverts aux étrangers. Quel impact sur les possibilités de travail en France ?

https://www.expat.com/fr/guide/europe/france/5158-listes-des-metiers-ouverts-aux-etrangers–quel-impact-sur-les-possibilites-de-travail-en-france-.html

2. Le Monde (2011). La liste des métiers ouverts aux étrangers réduite de moitié.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2011/07/25/le-liste-des-metiers-ouverts-aux-etrangers-reduite-de-moitie_1552691_3224.html

3 Légifrance (2021). Conseil d’État, 2ème et 7ème sous-sections réunies, 26/12/2012, 353288, Inédit au recueil Lebon.

https://www.legifrance.gouv.fr/ceta/id/CETATEXT000026837508/

4 Légifrance (2021). Arrêté du 1er avril 2021 relatif à la délivrance, sans opposition de la situation de l’emploi, des autorisations de travail aux étrangers non ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne, d’un autre Etat partie à l’Espace économique européen ou de la Confédération suisse

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043317444

Cet article est produit dans le cadre du projet « Migration, jeunesse et internet». Il a  été rédigé par Elda Spaho Bleta, bénévole au sein du groupe local Oxfam de Nancy, qui a porté la plus grande attention aux informations données. Les sources des informations sont citées, et lorsqu’un avis personnel est donné, il n’engage que la rédactrice. Si malgré son attention, une erreur s’était glissée dans le document, n’hésitez pas à le lui signaler en écrivant à [email protected] Cet article est publié avec l’appui des fonds de l’Agence française du Développement et du Grand Est Solidarités et Coopérations pour le Développement et avec le soutien d’Oxfam France. Le contenu des articles n’engage pas les structures précédemment nommées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench