Asile, comment demander en préfecture?

Dans l’article précédent, nous avons parlé de la première phase, le préenregistrement de la demande d’asile dans une Plateforme d’Accueil des Demandeurs d’Asile (PADA) ou une  Structure de Premier Accueil pour Demandeurs d’Asile (SPADA)  PADA. A l’issue de cette préinscription, vous recevrez une convocation avec un rendez-vous au Guichet Unique pour les Demandeurs d’Asile (GUDA), pour enregistrer votre demande d’asile dans la préfecture concernée. Vous ne pouvez le faire que si vous avez déjà pris ce rendez-vous. Donc, vous ne pouvez pas vous rendre à l’adresse GUDA appropriée et demander que la procédure d’enregistrement soit effectuée. Le seul moyen est de vous rendre d’abord à la PADA ou à la SPADA de votre préfecture qui prendra rendez-vous et vous remettra la convocation avec jour et heure.

Jusqu’au jour du rendez-vous…

Normalement, ce rendez-vous doit vous être donné assez vite, dans un délai de 3 à 10 jours, car c’est lors de ce rendez-vous que vous bénéficierez des services dont vous avez désespérément besoin : logement, aide financière etc. Mais j’ai personnellement connu des dizaines d’émigrants, principalement des Albanais, qui ont dû attendre des semaines, voire des mois, avant de passer au guichet GUDA. Les associations françaises de protection des droits de l’homme, et notamment celles de protection des droits des migrants, ont dénoncé et continuent de dénoncer ce retard qui rend la vie des immigrés extrêmement difficile, notamment la question du logement. Jusqu’au moment où GUDA vous propose ce service, souvent, le mieux qui puisse vous être proposé en France est l’hébergement quotidien d’urgence. Le plus souvent installé à l’intérieur d’anciennes casernes ou tentes, dans des conditions de vie très difficiles, il ne peut être proposé que si vous ou un ami appelez constamment et régulièrement, chaque jour, le numéro 115.

 Alors, essayez de contacter un proche ou des amis (que vous pourriez avoir) en France, afin de faire face à cette période très difficile pour un immigré, mais surtout s’il est Albanais ou Kosovar. Pourquoi les Albanais et les Kosovars? Parce que l’Albanie et le Kosovo sont définis comme des pays « sûrs » qui ne sont pas en guerre, qui ne connaissent pas de graves catastrophes naturelles etc. Par conséquent, les immigrés de ces pays sont placés automatiquement en procédure accélérée. Selon de nombreux juristes et organisations de la société civile, il s’agit d’une procédure défavorable, qui crée espace pour un examen rapide et superficiel (Eric Tigoki1 2020).

Où puis-je trouver le GUDA ?

Avec la lettre de la PADA en main, vous devez vous rendre au GUDA. A ce guichet, tous les services concernés de la préfecture et de l’Office Français de l’Intégration et de l’Immigration (OFII) sont rassemblés ; la préfecture est responsable de l’asile, tandis que l’OFFI est responsable des procédures d’immigration. Dans toute la France métropolitaine (c’est-à-dire en Europe, hors Outre-mer), il y a un total de 34 guichets de ce type.

Ici, vous pouvez trouver l’adresse de chacun d’eux, selon la préfecture qui vous intéresse.

Pour Nancy et au-delà, pour toute la Lorraine, il faut se rendre à la préfecture de Metz car le GUDA respective est situé à 9 Place de la Préfecture, 57000 Metz.

L’importance d’aller à cette réunion est vitale pour vous. Non seulement pour faire progresser formellement la procédure d’asile, mais aussi pour bénéficier des services prévus par la loi. Alors soyez dans les délais et planifiez votre voyage à l’avance : vérifiez l’adresse sur les cartes ou Google Maps, regardez attentivement le plan de voyage (les trains, les bus, les gares) qui vous a été remis par la PADA ou la SPADA lors de la réunion précédente. Calculez le prix des billets et assurez-vous d’avoir l’argent pour les acheter – c’est un service qui n’est pas couvert par l’État français. Si vous n’y allez pas ou si vous n’êtes pas dans les délais, vous risquez de manquer le rendez-vous et il vous faudra beaucoup de temps et d’énergie en prendre un autre. Ce sont tous des problèmes inutiles qui aggravent votre situation, bien que ce ne soit pas du tout facile. Vous devez notifier, le cas échéant, tout changement d’adresse ou de domicile, en Préfecture, par lettre recommandée.

References

1Eric Tigoki, (mai 2020). Le placement du demandeur d’asile en procédure accélérée. Village de la Justice. 

https://www.village-justice.com/articles/placement-demandeur-asile-procedure-acceleree,35121.html

*Cet article est produit dans le cadre du projet « Migration, jeunesse et internet ». Il a été rédigé par Elda Spaho Bleta, bénévole au sein du groupe local Oxfam de Nancy, qui a porté la plus grande attention aux informations données. Les sources des informations sont citées, et lorsqu’un avis personnel est donné, il n’engage que la rédactrice. Si malgré son attention, une erreur s’était glissée dans le document, n’hésitez pas à le lui signaler en écrivant à [email protected] Cet article est publié avec l’appui des fonds de l’Agence française du Développement et du Grand Est Solidarités et Coopérations pour le Développement et avec le soutien d’Oxfam France. Le contenu des articles n’engage pas les structures précédemment nommées.

1 réflexion sur “Asile, comment demander en préfecture?”

  1. Ping : Asile : choix de la langue & empreintes digitales - pro-ide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench